ACTUALITÉS

Communales, un an après : Anderlecht
Alain Kestemont : "Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone"
Le lundi 14 octobre 2019
Il y a un an, nous votions pour les élections communales. A cette occasion, nous faisons le point sur la politique menée dans chaque commune de la Région bruxelloise où DéFI compte des élus, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition.

L’urbanisme pour redonner du cachet à Anderlecht

Alain Kestemont, échevin aux permis d’urbanisme et d’environnement, a entamé une lutte de 6 ans contre l’anarchie urbanistique qui régnait à Anderlecht. « Au niveau de la politique de l’urbanisme, j’ai rattrapé le retard dans la délivrance des permis mais j’ai également réformer les services pour plus de facilité et de qualité de service. »
« Je me suis également attaqué à deux gros dossiers : les enseignes publicitaires non conformes et la lutte contre les chancres et les marchands de sommeil. Pour le premier, une nouvelle politique est en place depuis peu et demande aux propriétaires de commerces de retirer les enseignes publicitaires non conformes ou obsolètes afin d’améliorer le visuel des noyaux commerciaux. Les agents procèdent par quartiers, constatent et adressent une mise en demeure qui est suivie par près de 95% des propriétaires. Les 5% restants sont sanctionnés. Cette nouvelle politique a permis de redonner son cachet au centre historique d’Anderlecht et notamment aux façades de la Place de la Vaillance. »
Également, échevin au contrôle et à la lutte contre les chancres et les marchands de sommeil, Alain Kestemont explique son travail sur ce deuxième dossier d’importance « Les services de l’urbanisme ont établi, à ma demande, une liste des terrains et immeubles abandonnés et taxés comme tels. En collaboration avec les services de police de la Zone de police Midi, chaque immeuble ou terrain fait l’objet d’un contrôle. Quelques marchands de sommeil ont ainsi pu être identifiés et les procédures entamées, des squats ont aussi été mis à jour … »
 

De nouveaux projets en matière de prévention et de sécurité urbaine

Alain Kestemont continue avec deux autres compétences clés, la prévention et la sécurité urbaine : « Malheureusement, l’absence de Chef de Corps en titre pour la Zone Midi ne m’a pas permis de développer mes projets en matière de sécurité urbaine. Cependant, les idées sont là et les projets démarreront dès que possible. Le premier qui sera mis en place, en collaboration avec mon Collègue de l’Enseignement Fabrice Cumps, sera une formation AMOK (réaction à un comportement meurtrier d’une seule personne face à un groupe d’autres personnes et dont l’issue est la mort de tous – cf tueries dans les écoles américaines) pour nos enseignants avec le concours des services de police ad hoc. Deux autres projets me tiennent également à cœur et seront très vite proposés et mis en place : les cadets de la zone Midi (cf les cadets de Polbru) et le parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone (cf projet en place à Amsterdam et Rotterdam). »
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Grez-Doiceau vote une motion en faveur d’un service citoyen pour les jeunes
Brabant wallon Grez-Doiceau vote une motion en faveur d’un service citoyen pour les jeunes
Jean-Noël Gillard : « Nos électeurs en Wallonie, ce sont toutes les personnes qui peuvent se reconnaître dans un projet qui rassemble »
Charleroi Jean-Noël Gillard : "Nos électeurs en Wallonie, ce sont toutes les personnes qui peuvent se reconnaître dans un projet qui rassemble"
Luc D’Hondt : « Nous organisons des réunions citoyennes afin que notre travail soit toujours en adéquation avec les besoins des wavrien(ne)s »
Communales, un an après : Wavre Luc D'Hondt : "Nous organisons des réunions citoyennes afin que notre travail soit toujours en adéquation avec les besoins des wavrien(ne)s"
DéFI demande le lancement de négociations pour un plan interfédéral de lutte contre le racisme
incendie du centre fedasil de bilzen DéFI demande le lancement de négociations pour un plan interfédéral de lutte contre le racisme