ACTUALITÉS

Affaire Mathot
DéFI Seraing réagit suite au jugement correctionnel du tribunal de Liège
Le mardi 3 juillet 2018

Le 30 juin 2018 représente une date importante pour la vie politique sérésienne. Elle marque le retrait prochain du député-bourgmestre socialiste Alain Mathot après 2 mandatures en tant que premier homme politique de la commune. Un jugement correctionnel aura donc provoqué un renoncement inattendu eu égard à la liste PS présentée à la presse le 10 avril 2018.

Commençons d’abord par respecter l’homme ainsi que les membres de sa famille qui doivent vivre en ce moment une période difficile. Retenons également que ce bourgmestre aura été l’un des instigateurs du Master Plan, instrument plus qu’essentiel pour le renouveau sérésien après l’importante désindustrialisation dont la ville a terriblement souffert. Toutefois, ces réalisations ne peuvent pas effacer les multiples problèmes auxquels la ville est toujours confrontée, notamment les questions sociales, de sécurité, de vivre ensemble et de respect de la majorité communale envers l’opinion de ses administrés. À ce titre, DéFI Seraing présentera des propositions dans le prochaines semaines.

Les suspicions continues de corruption et de clientélisme ont sali plus que la réputation de l’homme politique : elles ont sali la réputation de la commune. Ces doutes émis à l’encontre d’Alain Mathot, confirmés dans le jugement correctionnel, ont été aussi certainement fondés sur une opacité qui règne depuis trop longtemps dans la gouvernance liégeoise. En outre, faisant face aux accusations, le bourgmestre s’est coupé d’une partie importante des Sérésiens. Au lieu de s’expliquer, ce dernier s’est renfermé. La communication de sa décision publiée en premier lieu sur les réseaux sociaux n’en est qu’une illustration : il s’est adressé à ses proches, amis et partisans, non à ses concitoyens.

Enfin, DéFI Seraing fait confiance au pouvoir judiciaire. Ce dernier est le garant de l’égalité de traitement entre tous les citoyens. Le député-bourgmestre souligne son immunité votée au parlement fédéral ? Rappelons tout de même que cette dernière a été soutenue par la N-VA dont plusieurs de ses élus ironisent régulièrement sur la précarité que certains Wallons connaissent.

Une page se tourne, une nouvelle est à écrire. Des mesures en matière de transparence relative à la gouvernance communale doivent être prises afin que les Sérésiens puissent de nouveau avoir confiance en leurs représentants politiques. Tous les candidats DéFI à Seraing s’engagent à tenir une ligne éthique, indispensable lorsque l’on détient un mandat électif.

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Province de Namur : DéFI dévoile le nom de son premier député provincial !
Province de Namur DéFI dévoile le nom de son premier député provincial !
Les animaux ne sont plus des meubles : DéFI se réjouit du nouveau statut accordé aux animaux !
Les animaux ne sont plus des meubles DéFI se réjouit du nouveau statut accordé aux animaux !
Interview : Bernard Clerfayt était l’invité de Jeudi en Prime sur la RTBF
Interview Bernard Clerfayt était l'invité de Jeudi en Prime sur la RTBF
Brexit : accord ou non, la Région bruxelloise se prépare !
Brexit Accord ou non, la Région bruxelloise se prépare !