ACTUALITÉS

Région bruxelloise
"Actiris doit travailler avec les entreprises et aider les demandeurs d’emploi à se former pour répondre à leurs offres d’emploi"
Le jeudi 14 novembre 2019

Pour le ministre bruxellois de l’Emploi, Bernard Clerfayt, Actiris « doit davantage être un partenaire des employeurs. Il doit mieux répondre à leurs attentes ». Dans les colonnes du Soir de ce jeudi 14 novembre, il explique sa volonté de pousser l’Office bruxellois de l’emploi à faire mieux.

Et ce n’est pas tout, depuis le début de son mandat, Bernard Clerfayt imprime clairement sa marque sur la politique de l’emploi. Quelques propositions fortes en sont la preuve : la garantie solution pour tous, l’augmentation du revenu de formation pour les demandeurs d’emploi…

Actiris doit faire mieux

Pour le ministre de l’emploi, l’Office bruxellois de l’emploi doit faire mieux. « Si on ne veut rien changer, il n’y a jamais de marges. L’objectif, c’est de continuer à rendre Actiris plus efficace. Mais aussi, d’aider mieux les personnes en demande d’emploi. Un budget annuel de 720 millions pour 89.000 demandeurs d’emploi inscrits, cela fait 8.000€ par personne. C’est énorme ! Pour un montant pareil, on doit constamment s’interroger sur les stratégies les plus efficaces. Il faut évaluer l’ensemble des mécanismes et donner plus à ceux qui ont le meilleur rapport coût-efficacité. Je compte mener ce travail. »

Proactif, Bernard Clerfayt désigne une piste. « Actiris doit être un meilleur partenaire des employeurs à Bruxelles. Chaque année, il y a des dizaines de milliers d’offres d’emploi. Malheureusement, certains patrons reprochent à Actiris de leur adresser des candidats dont le profil correspond peu à celui qu’ils ont défini. D’où un certain découragement chez eux et chez le chercheur d’emploi. Actiris doit travailler avec les entreprises. Il faut recevoir ces offres d’emploi et aider les demandeurs d’emploi à se former pour y répondre. Aujourd’hui, ce n’est pas assez le cas. Au plus on sera partenaire des employeurs, au plus on augmentera le taux d’emploi à Bruxelles. »

Garantie solution pour tous

L’extension de la Garantie Jeunes à l’ensemble des demandeurs d’emploi est une des priorités de l’accord de majorité. Bernard Clerfayt explique : “La garantie solution pour tous prévoit que tous les chômeurs inscrits en Région bruxelloise se verront proposer un emploi, une formation, un stage, la reprise d’étude ou la certification de compétences. » 

Revenu de formation

Le ministre de l’emploi pointe également la volonté de la majorité d’augmenter l’indemnité de formation. « Nous souhaitons porter cette indemnité de 1€ à 2 puis 3€. Voire même 4€ en cas de réussite de la formation. L’idée est d’inciter les demandeurs d’emploi à aller jusqu’au terme de leur cursus. Une personne sur quatre environ abandonne en cours de route pour des raisons pécuniaires. C’est dommage. »

MolenGeek et Proximus vont collaborer 

L’incubateur de start-ups tech  et le géant des télécoms veulent doper l’emploi « de jeunes qui n’ont pas nécessairement un parcours scolaire classique ». C’est l’Avenir qui l’annonce dans son édition de ce mercredi 13 novembre

Ce partenariat vise à créer de nouvelles opportunités dans le domaine du développement des compétences numériques. Celui-ci est, bien entendu, soutenu par notre ministre bruxellois de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de la Transition numérique, Bernard Clerfayt.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
Wallonie-Bruxelles DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Province du Luxembourg François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Amaury Alexandre soutient l’économie circulaire grâce à une unité de biométhanisation
Province de Namur Amaury Alexandre soutient l’économie circulaire grâce à une unité de biométhanisation
La participation citoyenne au cœur de l’action de Pascal Goergen
Grez-Doiceau La participation citoyenne au coeur de l’action de Pascal Goergen