ACTUALITÉS

Région bruxelloise
750.000 € pour lutter contre la discrimination à l’embauche
Le lundi 1 mars 2021

Sexe, origine, âge, handicap, orientation sexuelle… Il existe de nombreux critères de discrimination à l’embauche. Pour offrir à tous les Bruxellois, à compétences égales, les mêmes chances d’accéder à l’emploi, Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi, lance un appel à projets d’un montant de 750.000 €.

La discrimination à l’embauche n’est pas une fatalité

En Région bruxelloise, tout le monde n’a pas les mêmes chances d’accéder à l’emploi. Pourtant, la discrimination à l’embauche n’est pas une fatalité.

Pour lutter contre celle-ci et promouvoir la diversité sur le marché de l’emploi, la Région bruxelloise lance un appel à projets d’un montant de 750.000 €. Pour cette édition, une thématique spécifique a été choisie, l’âge. Que l’on soit trop jeune ou trop âgé, l’âge reste un obstacle majeur pour accéder au marché de l’emploi.

« La diversité en entreprise, ce n’est pas encore la norme. Le monde économique succombe trop souvent, de manière consciente ou inconsciente, à la tentation du rejet de la différence. La diversité nécessite donc du travail, parfois beaucoup de travail. Mais ce travail est essentiel pour encourager les talents et donner les mêmes chances à chacun. Ce nouvel appel à projets a pour objectif de promouvoir la diversité afin d’en faire une richesse pour l’entreprise. Pour faire en sorte que tous les Bruxellois puissent accéder, sans discrimination, au marché de l’emploi », conclut Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi.

Les porteurs de projets ont jusqu’au 31 mars  prochain pour déposer leur dossier.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Woluwe-Saint-Lambert “J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
Carte blanche Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
“Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
Interview “Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
“Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”
Schaerbeek “Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”