ACTUALITÉS

Débat
“4 régions : Faisons d’abord correctement, avec les citoyens et les différents secteurs, l’évaluation des 6 réformes précédentes”
Le mercredi 5 mai 2021

Ce lundi 3 mai, Olivier Maingain, bourgmestre DéFI de Woluwe-Saint-Lambert et ancien Président de DéFI et député fédéral, était l’invité du Face à Face de BX1 : Une Belgique à quatre régions est-elle viable ?

Evaluer d’abord les 6 réformes de l’Etat

Doit-on aller vers une réforme institutionnelle et un projet de Belgique à 4 ? Est-ce que cette “dernière réforme” pourrait stabiliser le pays ? Pour Olivier Maingain, qui s’oppose à ce projet, la stabilisation de la Belgique aurait surtout dû se faire il y a longtemps : « La sixième réforme de l’Etat, que plus personne ne défend parce que la crise sanitaire a fait apparaître toutes ses faiblesses et ses lacunes… D’ailleurs, quand certains ministres s’étonnent maintenant du nombre de ministres de la santé, j’ai envie de leur répondre : Mais qui a mis ce chaos institutionnel dans le fonctionnement de notre pays si ce n’est ceux qui ont voté cette sixième réforme de l’Etat ?! Cette réforme a sans doute été une des réformes de l’État les plus dévastatrices de la solidarité puisqu’on a commencé à toucher au caractère fédéral de la sécurité sociale. Alors, avant de s’aventurer à nouveau dans des projets “vite fait, hop 4 régions et tout va être simplifié et stabilisé”, faisons d’abord l’évaluation correctement des six réformes précédentes et ce, avec les citoyens et ceux qui vivent la réalité de ces réformes. Allons demander, par exemple, au secteur de la santé ce qu’il pense de ces difficultés. Sait-on, par exemple, que dans ce grand foutoir institutionnel qu’à engendré la sixième réforme de l’Etat, les vaccins obligatoires sont une compétence du fédéral, les vaccins facultatifs comme pour le Covid-19 sont, eux, une compétence des communautés. Allez faire comprendre cela aux gens ! Et il y a des dizaines d’exemples de la sorte dans le secteur de la santé. »

Des équilibres qui ne doivent pas se faire au détriment des francophones

Olivier Maingain souligne également l’absence de réflexion approfondie concernant ce projet : « Quatre régions, ça paraît sympathique comme ça. On se dit qu’il n’y a plus les communautés et que les problèmes sont réglés. Mais ce serait, sans doute, comme le confédéralisme que certains au nord du pays souhaitent. C’est-à-dire 2+2, deux principaux états : Wallonie et Flandre. Et puis à la trappe Bruxelles. Ensuite, j’ai beaucoup de respect pour les germanophones mais on ne comprend pas bien pourquoi ils devraient former une quatrième région. A ce moment-là, je demande que les 150.000 francophones de la périphérie bruxelloise forment une cinquième région parce que si 66.000 habitants peuvent former une région alors les francophones de la périphérie le peuvent aussi. Bref tout ça n’est pas si simple. Bien sûr, mon parti a toujours défendu une région à part entière pour Bruxelles mais nous considérons que la Wallonie est indispensable pour que les équilibres de l’Etat belge ne se fassent pas en défaveur des francophones.

J’ai envie de dire aux francophones : ne vous aventurez plus, comme vous l’avez fait par le passé, dans un projet en évaluant si mal les conséquences budgétaires où des institutions francophones se sont retrouvées lourdement pénalisées et en très grande difficulté budgétaires. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Développement du réseau de la STIB et le choix des modes de transport
Région bruxelloise Développement du réseau de la STIB et le choix des modes de transport
“On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
Mobilité en Région bruxelloise “On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
30 lauréats pour l’appel à projets Digital Brussels
Région bruxelloise 30 lauréats pour l’appel à projets Digital Brussels
Woluwe-Saint-Lambert collectionne les distinctions
Sport Woluwe-Saint-Lambert collectionne les distinctions