ACTUALITÉS

Région bruxelloise
2.000 euros pour les petites structures culturelles bruxelloises
Le jeudi 4 juin 2020

Le 14 mai dernier, le gouvernement bruxellois avalisait l’octroi d’une prime au secteur créatif et culturel bruxellois. Ce jeudi 4 juin, les ministres bruxellois se sont mis d’accord, en première lecture, sur un arrêté de pouvoirs spéciaux permettant de concrétiser cette allocation de 2.000€. 

La culture est importante pour le dynamisme d’une ville. En Région bruxelloise, elle y est d’ailleurs abondante. Et y apporte de nombreux avantages, aussi sur le plan social et économique. Elle contribue également à la renommée internationale de Bruxelles et à améliorer notre qualité de vie. Des musées aux théâtres et des salles de danse aux bibliothèques publiques, la culture nous réunit. Aujourd’hui, le secteur culturel et créatif est l’un des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire du Covid-19. 

Afin de soutenir ce pan entier de l’activité bruxelloise, le gouvernement bruxellois a validé les conditions d’octroi de la prime de 2.000€. 

Ainsi, la prime sera accessible aux structures du secteur culturel et créatif bruxellois organisées sous la forme d’une entreprise à but non lucratif. Elles devront disposer d’au moins un siège d’exploitation sur le territoire bruxellois, employer au maximum 5 équivalents temps plein et avoir subi des pertes de recette. 

Par ailleurs, les organisations ne pourront pas avoir débuté une procédure de mise en faillite ou liquidation avant mars 2020. Et la prime ne pourra pas être cumulée avec une autre aide instaurée par tout autre niveau de pouvoir. La prime sera octroyée sur demande expresse de l’organisation auprès de Bruxelles Économie Emploi et n’est octroyée qu’une seule fois.

952 structures à aider

En Région bruxelloise, on considère que 952 organisations auraient droit à la prime pour un montant de 1,9 millions d’euros. Cela concerne nombre de métiers dans l’ombre des artistes, à savoir tous ces métiers sans lesquels la production culturelle n’existerait pas sur le devant de la scène : édition, confection de vêtements, de décors et de bijoux, gestion de lieux touristiques, postproduction, prépresse, imprimerie, lieux d’enregistrement, promotion de spectacles, production et distribution de films…

Par ailleurs, le gouvernement bruxellois a également décidé de la dotation d’un fonds de 5 millions d’euros permettant d’octroyer une aide exceptionnelle de maximum 1500 euros pour les travailleurs intermittents de la culture.

« La culture est un élément vital d’une société dynamique. Elle génère une activité économique intense et de nombreux emplois. Mais ce secteur a subi de plein fouet la crise sanitaire et se retrouve dans une situation compliquée, voire moribonde, entraînant la disparition de nombreux emplois pour les Bruxellois. Cette prime de 2.000 est donc un ballon d’air pour le secteur culturel et créatif bruxellois qui attendait un signal fort de la part du monde politique. Prochaine étape : un soutien financier pour les travailleurs », détaille Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois DéFI de l’Emploi. 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Les assises doivent évoluer mais il faut conserver le jury populaire »
justice "Les assises doivent évoluer mais il faut conserver le jury populaire"
« Un fonds pour accompagner spécifiquement les personnes qui ont perdu leur emploi pour cause de faillite »
plan de relance de la Région bruxelloise "Un fonds pour accompagner spécifiquement les personnes qui ont perdu leur emploi pour cause de faillite"
Charleroi : pour une Ville créative et apaisée
Charleroi Charleroi : pour une Ville créative et apaisée
« Une concertation avec le monde de la nuit pour une relance cet été encore »
déconfinement "Une concertation avec le monde de la nuit pour une relance cet été encore"