ACTUALITÉS

Registre linguistique
A la demande de Véronique Caprasse, Crainhem introduit un recours contre Homans
Le vendredi 21 juillet 2017

Le 23 juin dernier, la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) annonçait sa volonté d’annuler l’établissement par les six communes à facilités de la périphérie bruxelloise d’un registre linguistique reprenant les noms des habitants Francophones souhaitant recevoir leurs documents administratifs en français pendant quatre ans et, ce faisant, de refuser l’application de l’arrêt du Conseil d’Etat du 20 juin 2014, obtenu grâce une action en justice de DéFI.

 

En décembre 2015, Véronique Caprasse (DéFI), bourgmestre nommée par le Conseil d’Etat, avait fait appliquer l’arrêt en envoyant à sa population un courrier bilingue invitant les Francophones à se signaler auprès de leur administration communale pour recevoir en français toute communication émanant des services communaux, et ce pour une durée renouvelable de quatre ans.

 

La population a réagi positivement et continue de répondre massivement à cet appel.

 

Dans son courrier de ce 13 juillet adressé aux autorités communales de Crainhem, la ministre Homans déclare ne reconnaître que les circulaires Peeters et consorts, spécifiant que les Francophones des communes à facilités vivent une période de transition avant de devenir Flamands !

 

A la demande de Véronique Caprasse, aujourd’hui première échevine, le Collège des Bourgmestre et Echevins de Crainhem (DéFI-MR-Cdh) a  pris acte du courrier « hystérique » de la ministre et a instantanément décidé d’intenter un recours au Conseil d’Etat.

Thématiques populaires
Culture Discrimination Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Oeufs contaminés : Une agence fédérale belge qui prévient l’extérieur avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !
Oeufs contaminés Une agence fédérale belge qui prévient l'extérieur avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !
Crise des œufs contaminés : DéFI pointe la responsabilité de Borsus et exige sa présence en commission !
Crise des œufs contaminés DéFI pointe la responsabilité de Borsus et exige sa présence en commission !
«Réforme» de la protection civile : le Gouvernement bruxellois réagit !
«Réforme» de la protection civile Le Gouvernement bruxellois réagit !
Le CETA s’invite à la Foire agricole de Libramont. La clause de sauvegarde agricole : un « leurre », selon les avocats de DéFI
Le CETA s'invite à la Foire agricole de Libramont La clause de sauvegarde agricole : un "leurre", selon les avocats de DéFI