ACTUALITÉS

Réforme des retraites pour les travailleurs :
Daniel Bacquelaine pénalise les travailleurs faute d’avoir le courage de sanctionner ceux qui abusent du système social
Le mardi 25 juillet 2017

Le Bureau de DéFI a vivement réagi ce lundi aux propositions du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR) en vue de ne plus tenir compte que d’un droit minimum (et non plus du dernier salaire perçu) pour calculer la pension des prépensionnés et des chômeurs de longue durée.

De nombreux Wallons et Bruxellois seront concernés :  “Il suffit de penser, par exemple, aux travailleurs licenciés qui ne retrouvent pas facilement du travail parce qu’ils ont dépassé l’âge de 50 ans”, estime Olivier Maingain.

Le rapport 2016 de l’Onem indique en effet que la Région wallonne (hors Communauté germanophone) représente 40,2 % de l’ensemble des chômeurs de 50 ans et plus, et 61,2 % des chômeurs de longue durée (plus d’un an) du Royaume. Cela va inévitablement augmenter le risque de pauvreté des seniors qui n’auront d’autre choix que d’aller frapper à la porte des CPAS.

DéFI dénonce “cette obsession du gouvernement De Wever-Michel à vouloir pénaliser les travailleurs les plus fragilisés, dont aussi les femmes qui peinent à atteindre une carrière complète”. “Bien sûr, il  n’est  pas normal que des travailleurs indépendants bénéficient d’une pension inférieure à celle d’un chômeur à vie”, poursuit Olivier Maingain. “Mais s’il convient d’être ferme à l’égard de ceux qui abusent du système social et de les sanctionner, il ne faut pas pour autant pénaliser les travailleurs qui ont une carrière incomplète parce qu’en raison de la crise économique ou de circonstances de la vie, ils peinent à retrouver du travail. La vraie solution réside dans une revalorisation des pensions les plus faibles, ce qui suppose une réforme du financement des pensions.

Le parti amarante, qui a déjà formulé des propositions en ce sens dans son programme électoral, précisera ses projets lors de la présentation de son Manifeste en octobre prochain.

 

Contact :

Marie-Jeanne Riquet, secrétaire politique DéFI

mjriquet@defi.eu – 0475 408 795

Thématiques populaires
Culture Discrimination Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Oeufs contaminés : Une agence fédérale belge qui prévient l’extérieur avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !
Oeufs contaminés Une agence fédérale belge qui prévient l'extérieur avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !
Crise des œufs contaminés : DéFI pointe la responsabilité de Borsus et exige sa présence en commission !
Crise des œufs contaminés DéFI pointe la responsabilité de Borsus et exige sa présence en commission !
«Réforme» de la protection civile : le Gouvernement bruxellois réagit !
«Réforme» de la protection civile Le Gouvernement bruxellois réagit !
Le CETA s’invite à la Foire agricole de Libramont. La clause de sauvegarde agricole : un « leurre », selon les avocats de DéFI
Le CETA s'invite à la Foire agricole de Libramont La clause de sauvegarde agricole : un "leurre", selon les avocats de DéFI