ACTUALITÉS

Intercommunales
A l’initiative de DéFI, la Conférence des bourgmestres annonce un accord pour établir un cadastre
Le jeudi 20 juillet 2017

Le 10 juillet, les bourgmestres DéFI demandaient une réunion extraordinaire de la Conférence des bourgmestres afin de développer une méthode pour réformer la gouvernance des intercommunales bruxelloises.

 

Ce 19 juillet, la Conférence des Bourgmestre a annoncé sa volonté d’établir un cadastre des intercommunales bruxelloises dès la reprise en septembre et d’examiner sur base de celui-ci l’opportunité de réaliser des rationalisations ou simplifications de leur fonctionnement et de mieux y garantir la transparence de leur gestion.

 

Les intercommunales bruxelloises sont peu nombreuses et la rémunérations de certains mandats déjà publiées, toutefois l’exigence de transparence absolue et de rationalisation des outils est au coeur de la réforme éthique de DéFI.

 

DéFI se réjouit que l’ensemble des formations politiques montre leur volonté d’avancer en matière de bonne gouvernance et d’éthique.

Thématiques populaires
Culture Discrimination Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Oeufs contaminés : Une agence fédérale belge qui prévient l’extérieur avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !
Oeufs contaminés Une agence fédérale belge qui prévient l'extérieur avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !
Crise des œufs contaminés : DéFI pointe la responsabilité de Borsus et exige sa présence en commission !
Crise des œufs contaminés DéFI pointe la responsabilité de Borsus et exige sa présence en commission !
«Réforme» de la protection civile : le Gouvernement bruxellois réagit !
«Réforme» de la protection civile Le Gouvernement bruxellois réagit !
Le CETA s’invite à la Foire agricole de Libramont. La clause de sauvegarde agricole : un « leurre », selon les avocats de DéFI
Le CETA s'invite à la Foire agricole de Libramont La clause de sauvegarde agricole : un "leurre", selon les avocats de DéFI