ACTUALITÉS

Enseignement
Les écoles de la périphérie, oubliées par le Pacte d'excellence ?
Le vendredi 2 décembre 2016

A lire la presse, le Pacte d’excellence entre dans sa phase finale.

Les échevines de l’Enseignement francophone DéFI Véronique Caprasse pour Crainhem (également députée fédérale) et Nicole Geerseau pour Wezembeek-Oppem tirent la sonnette d’alarme sur deux aspects particulièrement importants et qui concernent les enfants des écoles maternelles et primaires francophones, les écoles du secondaire ne pouvant exister sur le territoire des 6 communes à facilités (Wemmel, Crainhem, Wezembeek-Oppem, Rhode-Saint Genèse, Linkebeek et Drogenbos).

Il est utile de rappeler que ces écoles (6 communales et 2 de l’Enseignement libre) suivent le programme de la Fédération Wallonie-Bruxelles sous la supervision d’inspecteurs francophones désignés par la Fédération (et confirmée par la Cour constitutionnelle en date du 28 octobre 2010)

Dans le Pacte d’excellence, nous notons que le CEB en fin de 6ème année sera supprimé et que plusieurs évaluations auront cours sur les années suivantes pour être concrétisées par un CTC (certificat tronc commun).  Or depuis que le CEB était devenu obligatoire, tous les enfants de 6ème primaire des 6 communes participaient aux épreuves imposées par la Fédération Wallonie-Bruxelles en fin d’année scolaire au terme de laquelle ils recevaient leur certificat de réussite.

Que sera-t-il prévu pour les enfants de 6ème maintenant que le Pacte prévoit la suppression de ce certificat ?

Enfin, sans contester le bien fondé des déplacements des rythmes scolaires, mesdames Caprasse et Geerseau sont réellement surprises de constater qu’aucune concertation avec la ministre flamande Hilde Crevits n’ait été faite pour arriver à une uniformisation des congés pour les 2 Communautés. Personne n’ignore que nombreuses sont les familles qui ont des enfants en même temps en Communauté flamande et Communauté française. Quelles difficultés les attendent alors avec autant de différences ? Il fut une époque où les vacances de Pâques avaient été décalées et cela a été très vite supprimé pour des difficultés évidentes d’organisation familiale.

Le 7 juin dernier, à l’initiative de Véronique Caprasse, une délégation composée d’échevins de l’Enseignement et de directions d’école rendaient une visite à la ministre de l’Enseignement fondamental Marie-Martine Schyns dans le but de lui expliquer le fonctionnement un peu particulier des écoles à facilités, dépendantes de 2 communautés à des niveaux différents.

Aujourd’hui, les enfants des communes à facilités seraient-ils les oubliés du Pacte ? Les deux échevines de l’Enseignement demandent à leur députée bruxelloise DéFI Joëlle Maison d’interpeller la ministre Schyns en ce sens.

Thématiques populaires
Culture Discrimination Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Institutionnel Logement Mobilité Santé
AUTRES ACTUALITÉS
Commerce extérieur : Un nouvel incubateur bruxellois pour les investisseurs étrangers
Commerce extérieur Un nouvel incubateur bruxellois pour les investisseurs étrangers
Transports : STOP au hold-up sur le RER wallon !
Transports STOP au hold-up sur le RER wallon !
Droits des étrangers : DéFI refuse les sanctions possibles des avocats pro deo !
Droits des étrangers DéFI refuse les sanctions possibles des avocats pro deo !
Bruxelles : DéFI a contribué à la réorganisation de la SRIB
Bruxelles DéFI a contribué à la réorganisation de la SRIB