ACTUALITÉS

Bruxelles
DéFI a contribué à la réorganisation de la SRIB
Le jeudi 16 mars 2017
 Depuis le début de la législature, le ministre de l’Economie Didier Gosuin travaille à la rationalisation des instruments économiques.  Dès 2015, le gouvernement bruxellois a approuvé un plan ambitieux de réforme des structures au service des entreprises bruxelloises. Dans ce cadre et suite aux résultats de l’étude commandée en 2016 au bureau EY, le gouvernement, sur proposition du ministre-président, du ministre de l’Economie, Didier Gosuin et du ministre du Budget, a approuvé, ce jeudi 9 mars, l’ensemble des mesures à mettre en œuvre par la SRIB (Société régionale d’investissement de Bruxelles) afin d’optimiser et de réorganiser ses outils.
Objectif : améliorer la gouvernance, l’efficacité et la pertinence des produits financiers en réponse aux besoins des TPE et PME bruxelloises.
 
Sur base des constats du rapport, une vingtaine de recommandations ont été proposées par les consultants autour de six axes stratégiques :
la stratégie, la gouvernance, la structure du groupe, les produits, les partenariats et la communication.
 
Parmi ces mesures :
  1. La transparence des rémunérations des administrateurs et cadres dirigeants sera assurée et assortie d’une échelle de rémunérations plafonnée; 
  2. La diminution de 50% des postes au sein de la direction sera appliquée;
  3. Le nombre de filiales et d’administrateurs sera diminué;
  4. Le groupe sera réorganisé autour de trois pôles principaux : capital à risque, microfinance et garantie;
  5. Le groupe se dotera d’un plan stratégique ainsi que d’une charte d’investissement;
  6. Une évaluation régulière, objective et transparente de l’impact socio-économique des actions et des produits du groupe sera mise en place;
  7. L’intégration, dans les conseils d’administration, d’administrateurs indépendants au sens du code Buysse;
  8. L’intégration du Fonds bruxellois de Garantie (FBG) au sein du groupe SRIB;
  9. Le renforcement de la collaboration entre les pôles accompagnement (la future Agence issue de l’intégration d’Impulse, d’Atrium et de BIE) et financement (Finance.brussels) afin d’assurer un meilleur suivi des entrepreneur.es bruxellois.es.;
  10. Adopter une politique de communication performante à l’égard des publics cibles des produits financiers offerts par le groupe en ce compris les critères d’octroi des financements.
Thématiques populaires
Culture Discrimination Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Oeufs contaminés : Une agence fédérale belge qui alerte l’étranger avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !
Oeufs contaminés Une agence fédérale belge qui alerte l'étranger avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !
Crise des œufs contaminés : DéFI pointe la responsabilité de Borsus et exige sa présence en commission !
Crise des œufs contaminés DéFI pointe la responsabilité de Borsus et exige sa présence en commission !
«Réforme» de la protection civile : le Gouvernement bruxellois réagit !
«Réforme» de la protection civile Le Gouvernement bruxellois réagit !
Le CETA s’invite à la Foire agricole de Libramont. La clause de sauvegarde agricole : un « leurre », selon les avocats de DéFI
Le CETA s'invite à la Foire agricole de Libramont La clause de sauvegarde agricole : un "leurre", selon les avocats de DéFI